Susana Ochoa, La Beauté du Vin  

Le Bon Vin

Blogue

Faustino

Publié le 20 février 2018 à 20:05



La nuit du 20 février, à Montréal, notre collègue Vicky Volikakis, en compagnie de l’Espagnole Carmen Oros, représentante du Groupe Faustino, nous ont gâtés chez Z Tapas Lounge.Il s’agissait d’une dégustation organisée par Select Wines.


L’Origine de l’entreprise familiale est due à Eleuterio Arzok, qui en 1861 a acheté les terrains, la casa et des vignes. Il a planté le vignoble qui s’est malheureusement perdu à cause du phylloxéra. Cette tragédie ne l’a pas découragé. Il a replanté tout le vignoble encore une fois, mais à cette occasion, il l’a fait avec des vignes apportées de la France, du Canada et de l’Australie.


En 1930 Faustino Martínez a commencé à vendre le vin embouteillé. La première exportation a pris presque 100 ans pour se réaliser. Elle fut de l’Espagne vers l’Autriche. C’est là, en 1960 que Faustino se transforme en marque, qui rapidement en devient une de prestige. En 1970, l’entreprise comptait 47.000 barriques de vin. Ella a construit les premières vraies installations de ce que l’on connait aujourd’hui comme le Groupe Faustino.


Le personnage qu’on trouve sur l’étiquette de Faustino représente le commerce espagnol. Une étiquette facile à reconnaitre de loin, surtout que les bouteilles sont distribuées dans 93 pays différents. Faustino c’est le Rioja le plus vendu au monde.


Le groupe compte sept domaines situés dans les principales Dénominations d’Origine de l’Espagne. Le domaine principal est à La Rioja où nous pouvons trouver, entre autres, les Bodegas Faustino, les Bodegas Campillo et les Bodegas Marqués de Vitoria.


Plus de 60.000 futs de chêne et 9.000.00 de bouteilles dans les domaines de La Rioja. 2.000 hectares, dont 54% de la production va à l’extérieur de l’Espagne.


Voici les produits dégustés.


Finca Los Trenzones 2016, La Mancha. Don Quichotte, ça vous dit quelque chose? Bon, c’est de là que ce Sauvignon blanc provient. Robe jaune clair et nez délicat de fruits frais. Vin sec avec une bonne fraicheur. Les fruits frais apparaitront pour annoncer la finale. Persistance moyenne. Léger, fruité et tranquille. Nous l’avons marié avec un Duo de tartare de canard et de saumon. 15.45$ IP


El Niño DOCa Rioja 2016. Rouge violacé. Avec des arômes de fruits rouges, de végétaux et d’épices. Attaque épicée, acidité présente et tanins souples. La fraise, la framboise et le menthol sont là. L’amertume se goûte à la finale. Sec, corsé, énergétique. Le vin a été servi avec une Sopa de Tortilla. 19.05$ IP


Portia Roble 2016, Ribera del Duero. 100% avec le cépage tempranillo. Aux arômes fruités et boisés d’une intensité moyenne. Le menthol et le cacao à l’attaque. On peut apprécier rapidement la cerise, le bois et les tanins souples. Marié à de Croquettes de Bacalao et Empanada de Picadillo. 18.45$ IP


Faustino V Reserva, Rioja DOCa 2012. Il est porteur d’un nez expressif de fruits noirs, de cèdre et de champignons. Une attaque savoureuse de cacao. Une acidité remarquable. Les tanins charnus et sa trajectoire sont en amour. Le cacao, la prune, la figue, la mure, la cassis, le cèdre et la terre. Finale soutenue. Vin solide, savoureux et corsé. Escorté d’un Rissoto. 18.45$ SAQ


Faustino I Gran Reserva Rioja 2005. Vin comblé de prix. Rouge grenat foncé. Le bois, les dattes et une note animale au nez. L’attaque épicée et balsamique. Une belle acidité, les tanins sont étoffés. Les dattes, le bois et le cuir montrent toute leur splendeur. La durée est très longue et la finale fruitée. Dans le cinquième service, le vin a accompagné un Magret de Canard. 28.45 $ SAQ


Cava Brut, Laguardia. De jolies, petites et persistantes bulles qui jouent pour longtemps dans le verre. Habillé avec une belle robe éclatante jaune doré. Riche et séduisant au nez, avec les fleurs, la pomme jaune et la poire cuite. Il stimule les papilles avec sa fraicheur et ses fleurs de camomilles. Sec, frais et léger. Mousseux qui a accompagné le dessert, un gâteau tres leches. 17.85$ IP


Et la cerise sur le gâteau : Faustino I Rioja 1964. Belle robe de couleur brique, qui ne cache pas son âge! Il montre un nez en santé, élégant et expressif, évoquant des arômes de dattes et de cèdre. L’attaque est respectable, épicée, balsamique et fruitée. Une acidité raisonnable. Les tanins sont étoffés. Lors de l’évolution, les dattes, le bois, le cuir et les épices montent en scène pour nous caresser le palet. La longueur est très admirable et la finale majestueuse. Gracieuse démonstration qu’on peut vieillir en harmonie et en beauté. Vin espagnol Sec, corsé, mature et surtout équilibré.