La Beauté du Vin, Susana Ochoa 

  Couverture d'événements          Émissions de télévision          Animations et Soirées 

Blogue

3 minutes de lecture.


Afrique du Sud, Montréal 2018

Anibal Coutinho, un Astronaute tout en fraîcheur

Automne, quand tu me charmes

Benvenuto Brunello, Montréal 2018

Bertani

Bio

Bodegas Valdemar

Budureasca

Bulles magiques

Catena Zapata

Château Gaudou

Château Pesquié 

Château Rouillac, l'équilibre entre deux passions

Daniel Castaño

Daniel Cernilli

DezIPé 2019

Écoresponsables

Enovitis in Campo, Toscane 2019

Espagne dans votre verre

Faustino

Festival des Vins de Saguenay 2017

Festival des Vins de Saguenay 2018

Festival des Vins de Saguenay 2019

Grandi Marchi 2018

Grèce, Salon des Vins de Grèce

La Tournée du Littoral

Le Famiglie Storiche

Les Femmes derrière le vin

Les Lauriers de la Gastronomie Québécois 2019

Les 300 assiettes de Moctezuma, Mexique

Les Vins rosés

L'Occitanie et George Vigouroux

Masterclass Espagne 2018

Montresor, l'Empire italien 2019

Nouvelle-Zélande, Saveurs de Nouvelle-Zélande 2018

OMERTO, premier Vin de Tomate au monde 2017

Prosecco à Québec, 3 juin 2019

Puyjalon, la première distillerie de la Côte-Nord 2019

Roumanie, Salon des Vins Roumains

Salcheto

Salon Accords Vins et Fromages du Québec 2018

Sangrias de Portugal

Séléctions Mondiales des Vins Canada 2019

SIAL

Soeur Angèle au Festival Folklorique de l'Isle-aux-Coudres

Vini d'Abruzzo, Montréal 2019

Washington


afficher :  plein / résumé

Montresor, l'Empire italien

Publié le 23 novembre 2019 à 11:50

 


Montresor, l'Empire italien.


Edoardo Montresor représente la quatrième génération de l’Azienda Montresor. L’Azienda Montresor est un domaine qui se trouve à Vénéto spécifiquement dans la ville de Vérona, fameuse partout dans le monde à cause de la grande histoire d’amour de Roméo et Juliette.


Peut-être vous pensez que c’est étrange d’avoir un nom de famille français, et vous vous demandez pourquoi? La raison est parce qu’originalement la famille Montresor habitait en France. L’histoire a commencé quand un des plus anciens ancêtres "Claude" s’est évadé de la France à causes de problèmes politiques.


Claude est arrivé à Vérona et a acheté une terre et telle que la tradition française le dictait, Claude a commencé la production de grains, à planter des tournesols et aussi des vignes.


Évidemment que les vignes étaient utilisées pour l’élaboration du vin. En 1892 Giacomo transforme cette tradition en commerce, et c’est en 1892 que la première étiquette de Montresor a été vendue et c’est à ce moment-là que L’Azienda historique Montresor est née.


Cet automne, dans une dégustation à Québec, Edouardo nous a présenté 3 vins.


Le premier s’agit d’un vin blanc auquel Edouardo est très attaché, le "Soave Classico". Soave est une zone à l’est de Vérona et Soave signifie que les raisins proviennent d’une colline d’environ 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il est un vin blanc issu 100% garganega. Élaboré d’une façon particulière : 50% des raisins sont récoltés avant même d’être mûres et l’autre 50% est vendangé en surmaturation, alors, ce vin est riche en sucre naturelle, et il compte avec un élevage de quelques mois en barrique et 6 mois en bouteille avant de sortir sur le marché. Vous trouverez ce vin soave, délicat avec de subtiles notes minérales, ce qui sera parfait à l’apéritif!


Un autre produit dont Edouardo est particulièrement fier, surtout qu’en 2015 il fût le premier millésime, est le "Valpolicella Classico Supériore". Normalement on pense que le Valpolicella est un vin léger et pour tous les jours. Ce n’est pas tout à fait ça, par exemple, la millésime 2015 compte avec un élevage en barrique de 550 litres pendant des années. Ce vin est élaboré avec les trois cépages représentatifs de la région : Corvina, Rondella et Molinara. Un vin avec une haute complexité, une persistance très appréciable et une assurance de le garder pour une longue période en bouteille.


Le dernier vin, pas la moindre et pourtant le plus représentatif, a été l’"Amarone Satinato". Il s’agit du vin Icone de la famille Montresor parce que c’est un produit dont la bouteille a été désigné par Giacomo Montresor à la fin de 1800 et il l’a appelé "Mula". Pendant 120 ans la bouteille a été de même style, par contre c’est l’étiquette qui a changé. L’étiquette est dorée pour fêter les 50 ans de l’Amarone Montresor au Québec.


La bouteille est noire et recouverte d’une pellicule blanche, (aujourd’hui c’est une représentation markéting) cependant, cette pellicule blanche (flacon satiné breveté;) a été créée pour une question technique plus qu’esthétique. La famille Montresor a été une des premières à exporter l’Amarone aux États-Unis. À cette époque-là, le transporte se faisait par bateaux, alors, pour protéger le vin du soleil Giacomo a décidé de satiner la bouteille pour refléter les rayons du soleil, de façon que le vin arrive intégral et parfait aux États-Unis.


Depuis 1892 la maison Montresor a conservé la même qualité et ses traditions. Les produits sont toujours dans les tablettes. Après l’Azienda est passée dans les mains de Bruno Montresor, le grand-père de Edouardo. Bruno représente un héros pour Edouardo, parce qu’en 1850 Bruno a commencé à exporter les vins vers l’Amérique du Sud. Imaginez-vous donc, d’être en Amérique du Sud sans avoir de carte de crédit, pas d’internet, pas de téléphone, etc.


Bruno est arrivé dans le port de Rio de Janeiro et puis il a commencé à cogner à toutes les portes en ayant l’espoir de trouver quelqu’un qui l’aiderait à vendre son vin. C’était une autre époque, une autre façon de vendre le vin. Après, c’est Giorgio le père d’Edouardo qui va ouvrir la marché européen, américain et asiatique. Puis, finalement, arrive la quatrième génération, toujours avec la même philosophie. Edouardo Montresor nous a finalement confié un peu de la vérité du pourquoi Claude Montresor s’était évadé de la France. Voici la raison…


Claude Montresor restait à l’époque dans la Vallée de la Loire, où existe encore le château de Montresor. Claude de Montresor a été le premier conseiller du duc d’Orléans en France.


Bref, après un attentat est manqué, Claude a dû s’évader de la France pour aller à l’Italia. C’est là, en Italie que la famille s’est calmée et a trouvé la paix.


L’écrivain américain Edgar Allan Poe est le l’auteur du livre "Il Bariloto de Amontilado" qui raconte une histoire vraiment étrange à propos d’un des ancêtres de Edouardo, untel Fortunato, un grand connaisseur de vins italiens. Allez découvrir le reste de l’histoire dans le livre.


"J’aimerais terminer en remerciant le Québec, tous les québécois, les québécoises et toutes les personnes qui ont fait de l’Amarone Satinato un grand succès et ce depuis 50 ans sur le marché québécois. Je crois que c’est un événement unique dans tout le monde qu’un produit soit 50 ans et soit toujours au sommet, merci Québec"!

Edouardo Montresor.

 


Pour écouter la vidéo   https://www.youtube.com/channel/UCw-oxAcHlJfpL-mA0DUv7Dw/videos


Source d’information :

Entrevue avec Edouardo Montrésor.

 



Rss_feed